Shoes in the Wonderland : where is Alice ?

Trouver la bonne paire de chaussure c’est comme trouver le bon sac, on ne peut s’empêcher de multiplier les essais. Certains jours je regarde mon amoncellement de chaussures de toute marque et qualité et je me pose une grande question :  Alors aujourd’hui j’ai une journée bien remplie, il va falloir que je courre dans tous les sens… la journée paraît déjà interminable… Il me faut une paire de chaussure confortable pour l’endurance et jolie pour le moral ! Tout d’un coup l’élimination devient radicale, perplexe , je regarde mes chaussures et réfléchis : est ce que je préférerais une ampoule sur le talon, sur l’orteil, ou alors je pourrais recouvrir mon pied d’un traitement préventif : une seconde peau de pansements… Questionnement soucieux sans fin… qui aboutit généralement à un coup de stress : je suis en retard je suis en retard et comme le lapin d’Alice, je me mets à courir sans plus chercher le pays des merveilles pour mes pieds, ce dont je me repentirai pleinement en fin de journée !

L’autre jour en me promenant dans le quartier de Saint Germain des Prés, je joue à Alice aux Pays des Merveilles, lèche vitrine et boutiques de créateurs au hasard des rues.

Une vitrine ludique et enfantine me fait un clin d’œil aguicheur : des paillettes, des couleurs, du rose du bleu :

C’est la boutique d’Annabel Winship, une créatrice d’origine anglaise qui a fait ses classes chez des créateurs parmi les plus audacieux : Christian Lacroix, Jean-Paul , Stella Cadente.

Elle est partie d’une expérience qu’on a toutes vécues un jour ou l’autre : un shopping désabusé. « I really realized that my « ideal shoe », CONFORTABLE, colourfull, girly but not baby, funny but not cheap, pretty but not too sophisticated, didn’t exist yet… »

Et le fait est que lorsqu’on rentre dans sa boutique, c’est un feu d’artifice de couleurs et de fantaisie !

Depuis les chaussures pour enfants jusqu’aux escarpins en passant par les bottes, les espadrilles et les ceintures et accessoires !!!!

Chaque collection raconte une histoire depuis le rock anglais, le dancefloor chatoyant, l’Union Jack, l’arc en ciel. Une fantaisie amusée et amusante pour chausser vos pieds !!!!

Et la fantaisie n’est pas ennemie de la qualité : cuir de suède et liberty, des matériaux de choix ! Après avoir fait le tour de la boutique, je tends l’oreille, une cliente est en train d’essayer une paire de chaussures aux talons vertigineux et là je me repose l’éternelle question… et le confort ? Et il se trouve que c’est justement la raison qui a conduit cette cliente à revenir avec délice chez Annabel Winship « j’ai acheté les mêmes en noir et elles sont si confortables ! » Hum j’ai rarement entendu cela d’une femme essayant une paire d’escarpins !

Serait ce le « Pays des merveilles » ? Je ne les ai pas testées moi même, mais j’invite toutes les « Alice » à faire ce voyage ! …. En plus… ce sont les soldes, boutique en ligne, à Paris, à Lyon à Tokyo autant de passages pour tous les lièvres et les rêveuses !!!

 

Pour plus d’information :

Boutique Annabel Winship

29 rue du Dragon

75006 Paris

01 71 37 60 46

http://www.annabelwinship.com

Comments
One Response to “Shoes in the Wonderland : where is Alice ?”
  1. Charmer des gens presque comme moi-même ne peut être qu’une évidence grâce à Shoes in the Wonderland : where is Alice ? estelledeblog.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :