FESTIVAL D’AVIGNON OFF : Danses japonaises : la grue, la grenouille, le corbeau

La Grue Blanche

La Grenouille

Le Corbeau

Egiku Hanayagi danse et chorégraphie tour à tour deux oiseaux : La grue puis le corbeau. Le premier est tout en finesse et en grâce, lent, majestueux et nostalgique tandis que le second apparaît vif et gai. La grue est amoureuse et tisse de ses propres plumes une étoffe pour un homme qui lui a rendu service, jusqu’au moment tragique où il ne lui reste plus rien. Le corbeau s’affaire, va de ci de là pendant toute une journée.

spectacle_13639

Ayant appris la danse au Japon depuis l’âge de 2 ans, Egiku Hanayagi nous livre des chorégraphies contemplatives à la maitrise millimétrée. Chaque geste frise le perfectionnisme de précision et d’intention. Tantôt rapide ou tantôt lent l’oiseau se déploie avec un regard perçant et des mimiques du visage dont les expressions caractéristiques se rapprochent des masques. Le kimono de la grue est élégant et épuré tandis que celui du corbeau est coloré avec des motifs et couronné d’une coiffe à plumes majestueuse.

la-corneille-affiche-dr

Il s’agit de danses traditionnelles japonaises sur des bandes son également traditionnelles japonaises. Donc si vous êtes à coup sûr transportés au pays du soleil levant, attention à ne pas manquer le voyage à cause de cet aspect contemplatif et maitrisé qui peut paraître rigide, des aigus de la musique et de l’opacité possible des codes japonais dont la narrativité diffère de ceux européens.

Enfin entre ces deux chorégraphies, Fukiko Bando nous régale d’une grenouille très imagée, presque rigolote à la gestuelle anguleuse qui, grâce à une histoire de vengeance, échappe à un serpent. Cette performance crée une respiration entre les deux oiseaux, par la différence de style, d’animal et le changement de performer. On perçoit bien ce que chacun peut apporter en termes de forces d’incarnation et d’imaginaire.

Un spectacle à voir par curiosité que l’on soit un public averti ou non pour peu qu’on soit ouvert d’esprit, d’humeur contemplative, à même d’observer des animaux poétiques et d’apprécier l’esthétique japonaise.

Pour plus d’informations :

Egiku Hanayagi

Danses Japonaises

13h

Du 10 au 24 juillet

The Garage international

84000 Avignon

http://www.egikuhanayagi.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :