MONA HATOUM au Centre Pompidou

Le Centre Pompidou présente en ce moment et jusqu’à fin septembre la plus grande rétrospective de l’artiste Mona Hatoum après avoir organisé en 1994 sa première exposition muséale. Une jolie connivence entre les deux femmes (Christine Van Assche est pour la 2nde fois la commissaire d’exposition) ?! Une centaine d’œuvres est exposée depuis les mythiques performances des années 80 jusqu’à des installations inédites.

IMG_1413

Née au Liban, d’origine palestinienne, ayant étudié dans des établissements scolaires français, italien, américain puis ayant émigré à Londres pendant la guerre du Liban, Mona Hatoum se nourrit du monde pour accoucher d’une création contemporaine multiformes : installations, vidéos, sculptures…

De nombreuses références artistiques peuvent être citées comme le surréalisme, Joseph Soto tout comme des engagements politiques du féminisme à la Palestine, cependant je vous propose de vous intéresser à ce que l’art donne à voir. Au lieu d’analyser chaque œuvre, d’en chercher le sens exact prédéfini dans une perspective théorique d’histoire de l’art, d’en trouver la juste interprétation, prêtons nous au jeu de l’artiste. Baladez-vous dans l’exposition en vous confrontant directement aux œuvres sans autres filtres que ceux de votre perception et de votre histoire personnelle.

IMG_1425

La première approche est sensible au sens de physique, c’est une exposition où l’on aimerait toucher à tout, de nombreuses œuvres sont censées évoluer en fonction du passage des visiteurs cependant de nombreux barrages de sécurité sont mis en place et les surveillants sont plutôt nerveux voire hyper réactifs. A vous de voir si vous faites des contraintes muséographiques du Centre Pompidou un contresens, une nouvelle mise en perspective ou un trait d’humour : les œuvres sont là pour vous mais elles vous sont mises à distance sous le couvercle omniprésent d’une extrême prudence…une tendance très répandue à l’heure actuelle dans de multiples domaines… Une œuvre peut être tranchante, précieuse, fragile, sombre ou immaculée, constituée de matériaux liés à l’intime : cheveux, rognures d’ongles ; au quotidien : objets de cuisine, cartes géographiques, tissus, tapis… L’artiste fait donc appel dans un second temps à votre histoire, votre reconnaissance ou non de ces objets et entre dans votre référentiel intime.

IMG_1459

Une fois cette étape franchie vous pourrez être stimulé de manière esthétique face à la beauté de l’objet, de broderies et de tissage, les créations sont toutes en finesse. Vous pouvez également être choqué par le fait d’être en territoire inconnu : une intimité corporelle qui n’est pas la vôtre ou par la violence d’une œuvre de fils barbelés ou encore décontenancé par le détournement de l’objet : une râpe à légumes qui pourrait râper des êtres humains vu son échelle. Votre espace et vos référents sont bousculés.

IMG_1414

A chaque œuvre vous vous enrichissez d’une nouvelle perspective sur votre présence en ce monde dans ses dimensions physique, émotionnelle et politique. Mona Hatoum vous propose d’ébranler vos convictions et d’ouvrir votre regard sans jamais vous imposer une grille de lecture. Votre liberté d’agir, de vous mouvoir et de regarder peut alors révéler une immensité de possibilités ou votre prison selon ce que vous vous autorisez à en faire. Vous ressortirez de cette exposition en questionnant votre engagement au monde aussi bien corporel que politique, un cadeau surprenant, précieux, utile.

IMG_1443

Voici quelques photos pour tous les internautes qui n’auraient pas la possibilité de visiter l’exposition.

IMG_1411

IMG_1417 IMG_1420 IMG_1421 IMG_1422 IMG_1431 IMG_1435 IMG_1437 IMG_1447 IMG_1454 IMG_1457 IMG_1462(1) IMG_1452 IMG_1466

Pour plus d’information :

Mona Hatoum

24 juin 2015 – 28 septembre 2015

de 11h00 à 21h00

Galerie 1 – Centre Pompidou, Paris

https://www.centrepompidou.fr/cpv/resource/cMbapqd/rLbapLy

Comments
One Response to “MONA HATOUM au Centre Pompidou”
  1. Ji dit :

    Ravie de découvrir ton blog ! Les installations sont vraiment impressionnantes,ton post m’a donné envie de retourner au Centre Pompidou très prochainement 🙂

    http://Sugarsheet.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :